Fut With Apero

Au vu du succès de l’opus précédent en 2018, « God Of War: Ragnarök » est l’un des jeux qui étaient très attendus en cette fin d’année 2022. Vaut-il le coup ? Est-il à la hauteur de son prédécesseur ? Rappelons qu’on cherche toujours actuellement des titres qui pourraient s’illustrer comme LES jeux de référence sur Next Gen.

Test de God Of War : Ragnarok

Au niveau des détails pratiques, « God Of War: Ragnarök » est disponible depuis le 9 novembre. Sur PS4 il est vendu aux alentours de 70€ et de 80€ pour la version PS5.

Commençons cette review par un petit détail qui, selon moi, fait une grande différence : nous avons la possibilité de revoir ce qu’il s’est passé dans l’opus précédent via le menu principal. Après quatre ans d’absence, ce résumé permet de se remettre directement dans le bain.

L’histoire de « God Of War: Ragnarök » se déroule donc après celle de l’opus sorti en 2018. Kratos et Atreus se retrouvent à Fauvebois durant Fimbulvetr. Il s’agit du long hiver de la mythologie nordique qui annoncerait la venue du Ragnarök, soit la fin du monde. Nos deux héros reçoivent la visite des dieux Thor et Odin. Les débuts du jeu ressemblent pas mal au précédent jeu, car vous repasserez par des endroits bien connus. Petit-à-petit, vous découvrirez d’autres zones ou vous repasserez par celles déjà connues mêmes mais qui auront changé, depuis le temps ! Vous pourrez alors découvrir de nouveaux environnements plus bluffants les uns que les autres.

God of War Ragnarok 20221109104830

En jouant à ce jeu, on a l’impression d’être en territoire connu avec le gameplay, très similaire au « God Of War » sorti en 2018. C’est à ce niveau que le studio Santa Monica a véritablement réussi, car nous avons l’impression d’avoir le même jeu sans avoir le même jeu. Cette similarité permet de ne pas être perdu mais de découvrir des nouvelles choses également. Et comme en 2018, lorsque vous lancerez le jeu, il vous sera difficile de vous arrêter.

Durant toute l’aventure, vous en apprendrez plus sur l’ensemble des personnages, dont notamment Brok et Sindri, qui prennent plus de place que dans le précédent opus.

Si, vous comme moi, vous adorez explorer de fond en comble les différents mondes qui s’ouvrent à vous, alors vous serez servi ! Il y a tellement de royaumes à découvrir qu’il vous arrivera souvent de partir à gauche ou à droite sans suivre la narration principale pour aller découvrir des coffres, des artefacts ou tout simplement de fabuleux paysages.

God of War Ragnarok 20221115132900

La variété des monstres est tout aussi spectaculaire que celle des paysages. Notons aussi que chaque combat sera différent, ce qui permet d’éviter la répétitivité des phases de baston.

En conclusion, « God Of War: Ragnarök » reprend les codes du « God Of War » de 2018 en les améliorant. Le précédent titre était déjà génial, mais celui-ci repousse encore plus loin les limites de la licence. Si vous avez aimé le précédent jeu, alors il ne faut pas hésiter pour celui-ci.

Note finale : 19/20

Les autres tests de jeux sont disponibles ICI.

Partager l'article